Africa teaching

Des boursiers aux Privées

Les études supérieures au Burkina Faso relèvent d'un parcours du combattant. Depuis un certain temps, il se murmure officieusement que probablement, certains étudiants nationaux nouvellement bacheliers, et les plus méritants, seront  orientés dans des grandes écoles privées.

Si telle nouvelle s'avère fondée, nous ne saurons qu'encourager et féliciter le gouvernement burkinabé et principalement le Ministre concerné d'avoir pensé à dynamiser un secteur essentiel.

Ce geste bien que noble, viendra résoudre une équation à plusieurs inconnues. Il va tout d'abord ouvrir une opportunité aux nouveaux étudiants de pouvoir toucher de doigts une large gamme de filière d'étude et de trouver un secteur d'étude moins encombré.

De même, le secteur privé a besoin d'être dynamisé afin de tenir et d'affronter les dures réalités. Je pense personnellement que le ministère doit doubler d'effort pour subventionner ce secteur pour apporter d'éventuelles commodités et d'encouragements dans les tâches lourdes.

Enfin, les parents d'étudiants verront en cela une volonté politique venant soulager leurs peines. Sont nombreux ceux qui s'endettent à coût de millions afin d'inscrire leurs « descendances ». Alors nous comptons tous sur cette nouvelle officieuse, qu'elle s'éclate au grand jour comme un rayon solaire.

COMPAORE Abdramane.



16/06/2008
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 125 autres membres