Africa teaching

Intel de nouveau accusé de corruption par Bruxelles

Processeur: Intel

Confirmant de récentes informations du Wall Street Journal, la Commission européenne a annoncé de nouvelles charges contre Intel dans le cadre de son enquête pour concurrence déloyale. La Commission a envoyé au fondeur américain une nouvelle « lettre de griefs ».

Elle y avance trois nouvelles accusations. Intel aurait ainsi accordé des rabais importants à un gros distributeur européen de PC pour qu'il vende prioritairement des machines intégrant ses processeurs, et non celles à base de puces AMD.

Retarder la mise sur le marché de PC avec des pucces AMD

Le fondeur américain aurait également payé un fabricant de PC pour retarder la mise sur le marché d'une ligne de produits équipés de puces AMD. Enfin, il aurait offert à ce même fabricant des remises importantes sous condition d'équiper tous ses ordinateurs avec des puces Intel.

Intel dispose de huit semaines pour répondre à ces nouvelles accusations et pourra demander ensuite à être auditionné. À terme, Bruxelles peut exiger d'Intel de cesser ses pratiques et lui infliger une amende.

En juillet 2007, la Commission européenne accusait déjà le fondeur d'avoir accordé des rabais substantiels à différents fabricants de PC en échange de commandes exclusives, ou majoritaires, de processeurs Intel.

Par la rédaction, ZDNet France

 



19/07/2008
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 125 autres membres