Africa teaching

REGISTRAR

 

 

Qu’est-ce qu’un registrar ?

Un registrar est une société spécialisée dans l’offre de prestations d’enregistrement de noms de domaine.

Les registrars, parfois également appelés bureaux d’enregistrement, jouent un rôle d’intermédiaire entre le registre d’une extension donnée et les registrants. Ces prestataires, auxquels ont peut prêter le statut de distributeur, doivent généralement êtreaccrédités par les différents registres dont ils souhaitent commercialiser la ou les extensions en gestion. On dira par exemple qu’un registrar est « accrédité .eu », « adhérent AFNIC » ou « partenaire SWITCH », marquant ainsi l’appartenance officielle à un réseau de distributeurs du ou des registres en question. Pour obtenir cette accréditation, le registrar doit généralement satisfaire à un certain nombre d’impératifs techniques et administratifs, ainsi que s’acquitter du paiement régulier d’une forme delicence.

Tarifs des registrars

Contrairement aux registres, les registrars ne sont pas habilités à fixer ou à faire évoluer les règles d’enregistrement des noms de domaine sous les extensions qu’ils commercialisent. Ils sont par contre libre de fixer leurs tarifs de vente (ou plutôt faudrait-il parler de revente), tout en intégrant bien sûr le facteur de prix de revient. En effet, outre le règlement d’une licence d’exploitation, les registrars versent au registre une sorte deredevance par nom de domaine enregistré. Au final, on peut donc schématiser en disant que le registrar achète les noms de domaine à prix de gros auprès du registre compétent et les revend à prix de détail à son client final. Il résulte généralement de ce modèle de distribution une grande amplitude de prix parmi les dizaines voire les centaines de registrars distributeurs d’une extension donné, bien que la compétitivité du marché de la vente de noms de domaine ait largement contribué à niveler les tarifs vers le bas au cours des dix dernières années.

Registrar et hébergeur

Du fait des marges relativement faibles qu’ils se trouvent plus ou moins contraints de pratiquer pour rester compétitifs en misant plutôt sur l’effet de masse (compte tenu du produit et de la concurrence, n’est-il pas plus aisé de faire 10 000 fois un euro de marge que 1 000 fois 10 euros ?), la plupart des registrars ont fait le choix de la diversification des services et se trouvent souvent être aussi des hébergeurs de sites Internet. L’amalgame est d’ailleurs courant entre le rôle de registrar et celui d’hébergeur, au point où l’on entend parfois parler dhébergeur de noms de domaine. Les « purs » registrars – des sociétés qui ne proposent que l’enregistrement de noms de domaine – sont aujourd’hui très rares.

Enfin, certaines sociétés commercialisent des noms de domaine sans disposer elles-mêmes d’accréditation de registrar : elles agissent en fait comme revendeur de noms de domaine pour le compte d’un registrar disposant lui-même d’une accréditation et proposant un programme revendeur comme par exemple Namebay. Au lieu d’acheter les noms de domaine en gros directement auprès des registres des extensions qu’ils distribuent, ces revendeurs les achètent (toujours en gros) auprès d’un registrar partenaire à un tarif parfois fixe, parfois dégressif. Cette solution présente essentiellement des avantages en termes de souplesse administrative pour le revendeur, qui n’a pas à se soucier d’une relation avec le registre mais traite directement avec son registrar fournisseur. C’est une solution surtout prisée des sociétés ne considérant pas le nom de domaine comme un produit stratégique ni même un produit d’appel, mais plutôt un produit accessoire (webmasters, designers, agences web)

Diversification des registrars

Les services annexes des plus grands registrars ne se limitent pas aux services d’hébergement web, mais s’étendent jusqu’aux prestations de conseil en passant par la vente de prestations informatiques. Pour se diversifier encore davantage, certains registrars intègrent même des solutions ou des modules propres au second marché des noms de domaine. Ainsi par exemple, un registrar pourra proposer à son client le rachat d’un nom de domaine déjà pris là où ce même client avait espéré le trouver libre à l’enregistrement. Pour accéder aux inventaires de noms de domaine en vente, les registrars nouent la plupart du temps des partenariats avec des prestataires du second marché comme Sedo ou Afternic. Certains registrars comme GoDaddy préfèrent toutefois s’affairer à construire leur propre plateforme d’achat-vente de noms de domaine.



04/09/2016
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 127 autres membres