Africa teaching

Microsoft sponsorise la fondation Apache

La fondation Apache va recevoir un appui financier de Microsoft, qui fait ainsi un nouveau pas vers l'open source. Un moyen, pour la firme de Steve Ballmer, de pouvoir exploiter les projets Apache pour son propre profit ?

Microsoft, adversaire de longue date du camp open source, a décidé de financer la Fondation Apache Software, qui en est l'un des plus ardents partisans. La nouvelle a été annoncée vendredi lors de la Open Source Convention : « Avec cette aide, l'ASF pourra payer ses administrateurs et ses équipes, permettant aux développeurs de se dédier à l'écriture de logiciels de grande qualité », a déclaré Sam Ramji, directeur de la stratégie de plate-forme de Microsoft.

Microsoft a toujours eu un discours ambivalent concernant le monde open source. Si la firme de Steve Ballmer ne compte pas donner les clés de Windows aux développeurs tiers, elle a montré quelques signes d'ouverture.

Des gestes d'ouverture vers l'open source

Microsoft a par exemple placé certains de ses programmes sous sa licence open source maison Open Specification Promise, qui permet aux développeurs open source de les utiliser, y compris à des fins commerciales.

La firme a également accepté de collaborer activement avec les développeurs de Zend pour que Windows prenne en charge son langage PHP. Il est souvent utilisé avec des composants Linux, le serveur Web Apache ou le logiciel de bases de données MySQL, formant la plate-forme LAMP, un acronyme formé avec leurs premières lettres.

En terme de propriété intellectuelle, la fondation Apache protège ses logiciels avec une licence Apache. Microsoft ne s'en est jamais pris à elle, ciblant plutôt la licence GPL (General Public License), qui prévoit, si l'on modifie du code qu'elle régit, de mettre à disposition de la communauté ces changements.

Des projets Apache intéressants pour Microsoft

Ce n'est pas le cas de la licence Apache, qui permet aux développeurs de combiner code propriétaire et open source sans obligation de partage avec la communauté. Ce dont IBM profite par exemple, en basant son produit propriétaire WebSphere sur le serveur Web Apache.

Pour ses produits, Microsoft pourrait donc piocher parmi les douzaines de projets Apache. L'un deux, Hadoop, pourrait par exemple l'intéresser au plus haut point puisqu'il a trait au domaine de la recherche en ligne, créneau sur lequel à son grand dam Google règne en maître. Microsoft cherche activement à se renforcer en la matière : il vient d'acquérir la société Powerset, spécialiste de la recherche sémantique, et va même jusqu'à envisager de racheter l'activité de Yahoo.

Hadoop est une version open source de l'algorithme MapReduce de Google utilisé pour le traitement de gros volumes de données. Yahoo participe au projet Hadoop et en utilise les ressources.

Microsoft n'a pas besoin de financer Hadoop ou tout autre projet Apache pour les utiliser. Mais en apportant un appui financier, il dispose d'une caution politique.                                                                                                            
Par Béatrice Gay, ZDNet France

 



30/07/2008
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 127 autres membres