Africa teaching

Les entreprises face au défi de la migration Windows 7

Les entreprises face au défi de la migration Windows 7

Après le succès en demi-teinte de Windows Vista, Microsoft a annoncé la relève pour la fin de l'année 2009. Les incertitudes liées aux compatibilités logicielles et matérielles de Windows 7 pourraient freiner son adoption.

16% des entreprises intéressées pour migrer dès 2010

La migration vers Windows 7 est loin d'apparaître au premier rang des priorités stratégiques des DSI. Ainsi, 83% des professionnels IT excluent de franchir le pas avant 2010. La principale raison avancée pour expliquer ce manque de motivation tient au contexte et à l'environnement économique actuel, jugé trop incertain pour prendre ce type de décision aussi stratégique. Reste cependant à savoir, une fois le gros de la crise derrière elles, si les DSI seront décidées à se lancer dans un processus de migration à la fois long et coûteux en ressources.

La compatibilité logicielle au centre des préoccupations

 


Au premier rang des préoccupations soulevées par la question de la migration vers Windows 7, on trouve celle liée à la compatibilité logicielle. Car une très large majorité des répondants,88%, ne veulent surtout pas être confrontés au problème numéro 1 rencontré avec Vista. A savoir un manque flagrant de pilotes logiciels qui a perturbé avec plus ou moins d'ampleur le socle applicatif de l'entreprise.

Au-delà de la compatibilité logicielle, 71% des répondants reste méfiant à l'égard des éventuels changements induits sur leur parc machines. D'autres inquiétudes planent également au-dessus de leurs têtes (besoins de formation utilisateurs, stabilité, performance...) auxquelles Microsoft devra impérativement apporter des réponses au risque de voir les échéances de migration vers Windows 7 reportées dans le temps. 

Zapper Vista pour mieux profiter de Windows 7

A l'écrasante majorité, ce que souhaitent en priorité les professionnels informatiques, c'est de migrer vers Windows 7 sans avoir eu à passer par la case Vista. Un résultat qui en dit long sur la faible estime accordée à ce système d'exploitation par les DSI. Pourtant, 1 sur 10 se déclare prête à tenter tout de même l'aventure Windows Vista avant de se jeter dans le grand bain Windows 7. Faut-il y voir là une volonté pour ces dernières de reculer pour mieux sauter ?


En 2009, l'exode de Windows vers les OS alternatifs s'accroît

En 2009, plus d'une entreprise sur 10 a fait part de sa décision de mettre un terme à l'utilisation de systèmes d'exploitation Windows. Ce reniement n'a d'ailleurs pas cessé de grandir au fil du temps, dans la mesure où il ne concernait que 11% des répondants en 2008 et seulement 9% il y a 2 ans.

Cette volonté de s'émanciper de l'univers Windows ne s'arrête pas là. Ainsi, alors que 42% des répondants affirmait en 2008 vouloir éviter de passer à Vista ou à Windows Seven, ils sont aujourd'hui 50% à y penser sérieusement.

Mac OS en embuscade face à Windows 7

Parmi les systèmes d'exploitation alternatifs vers lesquels se porteront les entreprises ayant décidé de quitter le giron Microsoft en 2009, arrivent en tête, Mac OS et les distributions Linux Ubuntu et Red Hat. A noter : le système d'exploitation d'Apple est le seul à avoir été plébescité comme OS alternatif numéro 1 pour 3 années de suite, en 2007, 2008 et 2009. Parmi les autres distributions Linux qui recueillent également les attentions des répondants, on retrouve également - mais dans une moindre mesure - SuSE Linux, qui ne cesse pourtant de perdre des intentions de déploiements d'année en année.

Un manque de maturité pour préparer la migration


Pour faciliter la migration d'un OS vers un autre, la présence d'outils d'automatisation de ce processus constitue un véritable plus. Or, elle est loin d'être encore une réalité pour toutes les entreprises, près des deux-tiers n'en n'étant pas encore doté. Et ce, bien que les atouts de ce type d'outils soit loin d'être négligés par les entreprises dans la mesure où 72% d'entre elles souligne que cela leur permettrait de gagner du temps.

Bien que dans le même temps, 62% avance également qu'un tel processus de migration les obligerait à mettre en place un système d'astreintes et d'heures supplémentaires (nuits, week-end). Ce qui tombe on ne peut plus mal dans une période où la chasse aux coûts redouble d'intensité.


Réalisé par Dominique FILIPPONE, Journal du Net 17/04/2009



01/05/2009
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 127 autres membres