Africa teaching

Le CPL et 4 ports Ethernet dans une multiprise

Quand le CPL et 4 ports Ethernet s’invitent dans une multiprise

ZyXEL propose pour 139 euros une prise électrique multiple qui cohabite avec une multiprise CPL 200 Mbit/s.

La promesse

Pour simplifier la mise en place d'un dispositif CPL 200 Mbit/s, ZyXEL a inventé le PLA-491N. Un boîtier où le courant porteur en ligne est partageable avec trois appareils en Ethernet et où quatre appareils électriques peuvent y être reliés. Le tout en garantissant que le CPL ne sera pas perturbé par l'alimentation électrique des appareils. C'est en situation que nous avons testé cette prise. Miracle technologique ou poudre de perlimpinpin ?

La réalité

Qu'elle est grosse cette multiprise CPL ! Il faut dire que ce boîtier pas très glamour est imposant. On y trouve deux boutons de marche arrêt, l'un pour l'alimentation électrique, l'autre pour le CPL. Et ce n'est pas un port Ethernet, mais quatre qui nous attendent. Cette multiprise pourra ainsi servir de point d'accès pour doubler le nombre de ports Ethernet –dans le meilleur des cas– du routeur de votre fournisseur d'accès (on passe ainsi de 4 à 8). A cela s'ajoute un ensemble de diodes qui, à défaut de faire concurrence à un sapin de noël, pourront vous renseigner sur l'état de votre installation.

Une procédure maison                                                                                    
Pour tester cette solution, nous l'avons associée au réseau domestique. Objectif : tester la vitesse de transfert d'un fichier vidéo de 700 Mo entre un disque réseau Ethernet et deux PC sous Vista. L'un est un portable relié au dispositif ZyXEL. L'autre est un ordinateur de bureau, un étage en dessous –relié à une prise CPL 200 Mbit/s de marque LEA. L'idée : tester le meilleur et le pire de ce que l'on peut obtenir en termes de débits lorsque l'on transfère un film DivX à son domicile. L'approche n'est pas scientifique, on veut juste voir ce qui se passe en réel quand le CPL est utilisé dans une installation où le Wi-Fi passe mal et où il n'est pas envisageable de tirer des câbles Ethernet. On a donc forcément un débit qui est bon et un autre qui l'est moins.

De 1 minute 30 à plus de 8 minutes                                                                
Le meilleur pour commencer. Il faut dire que les données ne transitent que par le boîtier sans se frotter aux caprices de l'installation électrique. Grosso modo, on obtient un débit assez sympathique de 56,58 Mbit/s (soit 7,07 Mo/s). Jusqu'ici de bêtes prises CPL 200 Mbit/s (LEA comme Devolo) obtenaient à ce même test un débit de 52 Mbit/s (6,5 Mo/s). Pour le pire, on est gâtés : c'est du 11,3 Mbit/s (1,41 Mo/s). C'est donc moins bon qu'avec une paire de prises CPL LEA (17,04 Mbit/s) que nous avions testées. Et pour la comparaison, c'est moins encore qu'une paire de Devolo (22,8 Mb/s).                                             
Pourquoi une telle chute de débit d'un étage à l'autre ? La machine à laver est en veille, le frigo turbine. Et ce n'est là que la fourchette haute. Puisque, selon le sens du transfert des données du PC vers le NAS, on tombe à moins de 9,6 Mbit/s, au lieu des 12 Mbit/s attendus avec une paire de prises CPL LEA. Avec du Devolo c'était 17,2 Mbit/s. Pour ceux qui se perdent dans les chiffres, ce qu'il faut retenir c'est que le film d'environ 700 Mo se transfère en 1 minute et 30 secondes, dans le meilleur des cas, et en un peut plus de 8 minutes, dans le pire.

Des variations bien étranges d'une saison à l'autre
Pour essayer de comprendre pourquoi de telles variations, nous avons mené une nouvelle série de tests sur une paire de prises LEA. Et là surprise, le débit chute sous la barre des 7,56 Mbit/s. Changement à chaud avec le dispositif ZyXEL, on est toujours avec le même débit d'environ 11 Mbit/s. Mais ce que nous avions oublié, c'est qu'entre temps la prise LEA avait été associée à un doubleur de prise et à l'alimentation électrique d'une imprimante HP multifonction. On refait donc les tests avec la prise LEA sans le doubleur de prises et l'imprimante alimentée. Résultat des courses : c'est mieux, mais pas top, avec 9,36 Mbit/s. On rebranche le dispositif ZyXEL pour voir si quelque chose a changé : c'est le même débit, toujours nos 11 Mbit/s. Etrange !

Le débit du CPL c'est comme le fût du canon qui refroidit                           
Est-ce que cela est lié aux caprices du courant ? Nos précédents tests ont été réalisés au printemps, aujourd'hui c'est l'automne. Dans la maison, rien n'a changé, le chauffage est au gaz ! Donc le dispositif ZyXEL –sans être un foudre de guerre– n'est pas un mauvais cheval. Reste quand même une question pertinente à se poser : quelle est alors l'influence d'une ou plusieurs alimentations électriques reliées au dispositif ZyXEL ? Là, on doit dire que nous avons été surpris par la relative stabilité du boîtier. L'incidence s'est révélée négligeable (alimentation d'un portable, d'une imprimante et de deux téléphones portables de piètre qualité). En effet, nous sommes passés très précisément de 11,4 Mbit/s à 11,36 Mbit/s.

Le partage du CPL ne divise pas le débit par deux                                       
Et que se passe t-il lorsque l'on partage le CPL ? Pour voir de quel CPL les prises ZyXEL sont faites, nous avons poussé les tests en récupérant sur le disque réseau des films en même temps sur le PC portable et sur le PC. Et là surprise, on n'est pas dans une bête logique de perte de débit de type «on divise le tout par deux». Nous avons constaté qu'il y avait côté portable (test de prise à prise) qu'une petite incidence sur le débit, ça bourlingue toujours à près de 50 Mbit/s. Côté PC (l'étage en dessous), c'est à peine perceptible. Au lieu d'avoir des pointes de débit à 11,6 Mbit/s, on descend à un peu moins de 10 Mbit/s. Rien de très dramatique, donc.

Un dispositif qui tient la route                                                                         
La morale de cet ensemble de tests c'est que –sur une installation électrique identique– les caprices de la fée électricité font que les débits fluctuent d'une période à l'autre. On le savait déjà (l'intensité électrique est plus forte en automne qu'en hiver, c'est la raison pour laquelle vos ampoules grillent plus facilement l'hiver), cela se confirme sur les débits du CPL. Donc le débit du CPL varie aussi en fonction des saisons. Amusant !                         

Quand à notre dispositif ZyXEL, on constate que cette solution est fiable, stable et originale. Et pour avoir de bien meilleurs débits, on attendra les beaux jours.                                                                                                                
01net.com



22/10/2008
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 127 autres membres