Africa teaching

Le patron d'Apple, traité pour un déséquilibre hormonal, garde les rênes

Le patron d'Apple, traité pour un déséquilibre hormonal, garde les rênes


Le PDG d'Apple Steve Jobs a fini lundi par faire taire les rumeurs qui couraient depuis des mois sur sa santé et une potentielle résurgence de son cancer, en annonçant qu'il souffrait simplement d'un "déséquilibre hormonal" et qu'il entendait garder les rênes du groupe.

Dans un communiqué publié avant l'aube en Californie (ouest), M. Jobs, 53 ans, a expliqué qu'il voulait réagir aux rumeurs le donnant "sur (son) lit de mort", "pour que tout le monde puisse se détendre et apprécier le spectacle" du traditionnel exposé donné mardi par Apple au salon Macworld de San Francisco (Californie).

C'est l'absence de M. Jobs à ce salon, s'ouvrant lundi, qui avait fait se multiplier des rumeurs, récurrentes depuis qu'il était apparu très amaigri en juin.

En septembre il était toujours aussi mince pour présenter les nouveaux iPod, mais il avait plaisantait en citant Mark Twain : "les rumeurs sur ma mort sont très exagérées".

Lundi, fans et investisseurs poussaient un soupir de soulagement en apprenant que M. Jobs, opéré d'un cancer du pancréas en 2004, n'évoquait aucun retour de la maladie: l'action a bondi de 4,22% à 94,58 dollars.

Pour Jim Goldman, commentateur spécialiste en technologie sur la chaîne CNBC, l'annonce de M. Jobs est "le jour que redoutaient les investisseurs ayant parié contre Apple".

C'est sur un ton très personnel que M. Jobs s'est adressé à la "communauté d'Apple".

"Comme beaucoup d'entre vous le savent, j'ai perdu du poids tout au long de 2008. La raison en était un mystère pour moi et mes médecins (...) Heureusement, après des analyses supplémentaires, mes médecins pensent avoir trouvé l'explication: un déséquilibre hormonal qui m'a +volé+ les protéines dont mon corps a besoin pour être en bonne santé", a-t-il expliqué.

M. Jobs, à la tête du groupe depuis onze ans, a précisé que le traitement "relativement simple" devrait lui permettre de reprendre son poids normal vers la fin du printemps. Et qu'en attendant il continuerait comme avant.

"Cela fait onze ans que je me donne tout entier à Apple. Je serai le premier à prendre mes responsabilités et à le dire à notre conseil d'administration si je ne peux plus remplir mes fonctions de PDG d'Apple", a-t-il promis.

Dans un communiqué séparé, le conseil d'administration de la société de Cupertino (Californie) a proclamé son "plein et entier soutien pendant qu'il se remet" à son dirigeant.

Sur le site spécialisé PaidContent.org, Staci Kramer a regretté qu'Apple ait tant tardé à démentir les rumeurs. "Oui, (Steve Jobs) a droit au respect de sa vie privée si lui et le conseil d'administration pensent que (sa santé) n'a pas d'impact sur sa capacité à fonctionner comme PDG, mais les spéculations représentaient une grave diversion menaçant de prendre le pas sur les messages que la société veut faire passer", estimait Mme Kramer.

Le site spécialisé Gizmodo, qui la semaine précédente diffusait les rumeurs les plus alarmantes, saluait la "bonne nouvelle", mais reprochait à l'équipe de communication d'Aple d'avoir "cherché à tromper le public" en justifiant l'absence de M. Jobs à Macworld par un simple désintérêt pour la manifestation.

"J'espère qu'il dit vrai", a commenté chez Gartner Mark Margevicius: "le secteur va mieux quand il est là".

Mais l'analyste Rob Enderle, installé dans la Silicon Valley, était dubitatif et soulignait que les déséquilibres hormonaux vont de pair avec le cancer du pancréas.

"Steve Jobs n'est pas immortel ni surhumain", soulignait M. Enderle, jugeant indispensable que le conseil d'administration se mette en quête d'un successeur, qui soit capable comme Jobs de "garantir la qualité d'un produit de sa naissance à sa mort, et de se donner en public pour créer l'excitation autour de produits nouveaux et différents".

Journaldunet



06/01/2009
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 127 autres membres