Africa teaching

LANGAGE JAVA

CHAPITRE 1 : GENERALITES

1 Qu'est-ce que Java ?

Le langage Java a été introduit par la société SUN en 1995. Il possède de nombreuses caractéristiques :
 
- C'est un langage orienté objet
- C'est un langage compilé : avant d'être exécuté, il doit être traduit dans le langage de la machine sur laquelle il doit fonctionner
- Il emprunte sa syntaxe en grande partie du langage C
- Les programme Java peuvent être exécutés sous forme d'applications indépendantes ou distribuées à travers le réseau et exécutées par un navigateur Internet sous forme d'applets.

2 Pourquoi utiliser Java ? 

2.1 Le monde sans Java

Avec les langages évolués courant (C++, C, etc.) nous avons pris l'habitude de coder sur une machine identique à celle qui exécutera nos applications ; la raison est fort simple : à de rares exceptions prés les compilateurs ne sont pas multi-plateformes et le code généré est spécifique à la machine qui doit accueillir. Nous devons alors utiliser n compilateurs différents sur n machines. Aujourd'hui, la généralisation des interfaces graphiques et l'usage de langage plus évolués compliquent encore d'avantage le problème. Ainsi pour développer une application destinées à plusieurs systèmes d'exploitation avec ses différentes couches de librairies et d'interfaces ; les API de ces interfaces étant toutes différentes. Ainsi nos applications sont fortement dépendantes des ressources (y compris graphique) du système hôte, dépendantes des API des interfaces utilisées, et le code produit ne peut s'exécuter que sur le système pour lequel il a été initialement produit.

2.2 Le monde avec Java 

Tout d'abord, Java simplifie le processus de développement : quelle que soit la machine sur laquelle on code, le compilateur fournit le même code. Ensuite, quel que soit le système utilisé cet unique code est directement opérationnel:  En effet, la compilation d'un source Java produit du pseudo-code (byte code) Java qui sera exécuté par tout interpréteur Java sans aucune modification ou recompilation. Cet « interpréteur » est couramment dénommé « machine virtuelle Java ».

3 Utilisation du JDK (Kit de développement Java)

Permet le développement de programmes en Java. Il est constitué de plusieurs outils tel que :

- javac.exe : compilateur
- java.exe : interpréteur
- jdb.exe : debugger…
et d'une importante librairies de classe (API).

Téléchargement :

http://www.sun.com/products/index.html

Configuration :

Chemin d'accès aux exécutables

En supposant que vous avez choisi la version windows 98. Vous devez modifier la variable PATH du fichier autoexec.bat :

- Ouvrez à l'aide d'un éditeur de texte, le fichier autoexec.bat se trouvant dans la racine du disque dur
- Localisez la ligne commençant par set path et ajoutez à la fin de celle-ci : set path = c:jdk1.2in

La variable d'environnement 'path' indique à Windows le chemin d'accès qu'il doit utiliser pour trouver les programmes exécutables.  Windows cherche les programmes exécutables tout d'abord dans le dossier à partir duquel la commande est tapée, puis dans les dossiers dont les chemins d'accès sont indiqués par la variable « path ».
  

Chemin d'accès aux classes Java

Le chemin d'accès aux classes Java peut être configuré exactement de la même façon à l'aide de la variable classpath.

4 Syntaxe du langage Java

4.1 Type de variables

En Java on dispose des mêmes types qu'en langage C (int, float, char…). On dispose d'en plus du type boolean (1 bit). Ce type a deux valeurs possibles false et true (initialisation à false).

4.2 Opérateurs

Opérateurs arithmétiques

+ - * / % ++ --

Opérateurs d'affectation

= += -= *= /=

Opérateurs de comparaison

< > <= >=

Opérateurs logiques

! && || 


4.3 Structures de contrôle et débranchements

Boucles répétitives

while  do…while  for

Instructions pour faire des choix 

if…else switch…case

5 Principe de la programmation en Java : l'orienté objet

Un programme structuré (Pascal, C…) est composé de fonctions indépendantes constituées d'instructions simples et structurés.  Ainsi, les données et les fonctions qui opèrent sur elles sont séparées. Les données apparaissent généralement en tête du programme et sont donc visibles de toutes les fonctions qui suivent. Cette organisation pose le grave problème des effets de bord. En entrant dans une fonction, on est jamais assuré de trouver les données dans l'état attendu, car n'importe quelle autre fonction, même si ce n'est pas son rôle, peut les modifier. De plus, à cause de cette séparation entre données et fonctions, de profonds bouleversements du programme sont nécessaires quand les structures de données sont modifiées. La solution à ces problèmes est la programmation objet. Elle est basée sur trois principes fondamentaux : l'encapsulation, l'héritage, et le polymorphisme.
 
5.1 L'encapsulation

L'encapsulation des données est le premier et le plus important des concepts de la programmation objet. Il stipule que les données et les fonctions qui opèrent sur elles sont encapsulées dans des objets. Les seules fonctions a être autorisées à modifier les données d'un objet sont les fonctions appartenant à cet objet. Depuis l'extérieur d'un objet, on ne peut le modifier que par des fonctions faisant office d'interface. Ainsi, il n'est plus à craindre que des fonctions modifient indûment des données.

5.2 L'héritage  

Les objets, comme les données, possèdent un type que l'on appelle classe. Les classes peuvent être organisées en hiérarchies, chaque classe héritant de sa classe mère ou super-classe. L'héritage est ainsi source d'économie de code, une classe peut être définie comme la descendante d'une classe (ou sous-classe).


5.3 Le polymorphisme 

Le troisième principe de base de la programmation objet est le polymorphisme. Il passe plus inaperçu que les précédentS. Des fonctions différentes dans les classes différentes peuvent prendre le même nom. Ainsi, dans une hiérarchie de classes d'éléments graphiques la fonction dessiner( ) aura le même nom pour un polygone ou un cercle, cependant les techniques utilisées pour dessiner ces éléments sont différentes. Le polymorphisme est beaucoup plus puissant qu'il n'y paraît à première vue. Il fait économiser des identificateurs de fonctions et rend les notations plus lisibles.

Suite...

http://www.misfu.com/information-sur-le-fichier-358.html

NB: Un site très riche en cours.



19/06/2008
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 127 autres membres