Africa teaching

Une injection SQL aurait touché 500 000 Urls

Une injection SQL aurait touché 500 000 Urls

Une injection SQL utilise une faille de sécurité d'une application interagissant avec une base de données. Cette méthode aurait été utilisée pour infecter certains sites Web et ainsi provoquer des redirections vers un site vérolé.

Jeudi dernier, Websense rapportait que 380 000 Urls avaient été touchées par cette attaque. Cette fois, son champ se serait donc élargi puisque, sur son blog, l'éditeur de sécurité évoque le chiffre de 500 000 Urls corrompues.

Cette attaque, baptisée « Lizamoon » (premier nom de domaine de redirection), cacherait une tentative de diffuser un malware. Une fois arrivé sur la page infectée, l'internaute est invité à télécharger un anti-virus afin de « nettoyer » son poste. Ce scareware n'est alors qu'un faux antivirus.

Selon l'éditeur, cette attaque serait due à un code malveillant. La ligne de code (script src=//*/ur.php) aurait donc été injectée dans les bases de données des sites visés. Une liste des sites touchés a donc été dressée afin de tenter de cerner ce que certains n'hésitent pas à qualifier de plus grande attaque SQL jamais orchestrée.


//www.clubic.com/antivirus-securite-informatique/actualite-408980-lizamoon-injection-sql-scareware.html


05/04/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 125 autres membres