Africa teaching

Le CPL voit l'avenir en multimedia

Le CPL voit l'avenir en multimedia

Technologie concurrente de l’Ethernet et du Wi-Fi, le courant porteur en ligne séduit de plus en plus, particuliers comme entreprises, par sa simplicité de mise en oeuvre. Prochains développements : des produits orientés vers le mutimédia.

Plus récent que l'Ethernet, moins connu que le Wi-Fi, la technologie CPL (courant porteur en ligne) connaît pourtant un engouement croissant tant du côté des particuliers que des entreprises. Grâce à son principe simple qui consiste à utiliser une installation électrique existante pour faire transiter des paquets de données, elle séduit des consommateurs à la recherche d'une solution réseau facile à mettre en oeuvre, et des entreprises souhaitant améliorer ou changer leur réseau sans pour autant opter pour du sans-fil.

Yves Nouailhetas, directeur France de Devolo, leader européen du secteur, confirme une croissance importante des ventes de prises CPL : « Sur 2008, nous sommes à plus 100 % de ventes, une progression qui s'est même accentuée ces deux-trois derniers mois. » Selon lui, pas besoin de campagne de publicité d'envergure pour promouvoir ses produits, le bouche-à-oreille s'en charge très bien : « Pour 10 prises vendues, ce sont 20 ou 30 acheteurs potentiels qui sont touchés par les commentaires d'un utilisateur convaincu à ses amis ou connaissances. »

Leader en France et en Europe avec environ 70 % de part de marché, Devolo, tout comme ses concurrents, a aussi bénéficié de l'intérêt des fournisseurs d'accès Internet pour le CPL. « Les FAI ont une puissance de feu qui s'est avérée prédominante dans le décollage récent », explique Yves Nouailhetas. Si Devolo fournit les boîtiers CPL d'Orange, d'autres FAI comme Neuf ou AOL ont opté pour son concurrent français, LEA.

De nouveaux produits orientés solution

Aujourd'hui, ce sont aussi les opérateurs TV qui se tournent vers cette technologie, à l'image de Canal Plus, qui propose son dernier décodeur à disque dur, le Cube, avec un kit d'adaptateur CPL. Une tendance que Devolo a bien comprise et compte exploiter : « Nous proposerons très bientôt des produits orientés solution comme, par exemple, des caméras de surveillance en CPL, ou encore des produits autour de l'iPod ou de décodeur TNT », confie le dirigeant de Develo France. « Permettre, via le CPL, de bénéficier sur son PC d'un décodeur TNT à double tuner situé dans une autre pièce, voilà les choses que l'on envisage dans un futur proche. »

Pour faire évoluer sa technologie, Devolo mise actuellement sur ses produits dLan 200AV+, permettant de brancher une multiprise sur l'adaptateur CPL et annulant de facto un des plus gros inconvénient de cette technologie : l'occupation d'une prise électrique uniquement pour y placer un adaptateur. Avec un débit constant d'environ 60 mbit/s, ces produits sont aptes à faire transiter un ou plusieurs flux vidéo HD, tout en permettant de brancher d'autres appareils sur la prise électrique. Et d'ici à 2010, des produits labellisés 400mbit/s devraient aussi faire leur apparition.

Dans les entreprises, la demande pour les produits CPL commencent aussi à croître. « On constate un début d'adoption du CPL dans les entreprises, depuis la sortie de la génération des produits en 200 mbit/s, qui offre une vraie qualité de service et des possibilités de gestion du réseau indispensables pour les professionnels ». Yves Nouailhetas croit aussi beaucoup aux solutions CPL pour les collectivités et les immeubles basés sur le câble coaxial, offrant jusqu'à 1 500 mètres de portée.

La standardisation du CPL en cours auprès de l'IEEE

Ne manque plus qu'une chose pour que cette technologie soit vraiment reconnue, au même titre que le Wi-Fi, sa normalisation. Pour le moment subsiste encore deux standards, HomePlug, que la plupart des constructeurs utilisent, et UPA, un standard délaissé ces derniers années mais encore existant. Un comité de normalisation HomePlug est en place pour faire standardiser cette technologie auprès de l'IEEE, mais l'opération a pris un peu de retard.

Pour Yves Nouailhetas, la normalisation permettra un nouveau décollage des ventes, mais elle risque aussi d'entraîner des effets pervers pour les constructeurs historiques du secteur comme Devolo : « On assistera sûrement à un effet de cannibalisation de nos ventes par celles de matériels de grands constructeurs de TV ou d'autres éléments bruns qui intégreront cette norme CPL. »

Par Vincent Birebent, ZDNet France



17/12/2008
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 125 autres membres