Africa teaching

l'Icann signe la fin de l'exclusivité de l'alphabet romain




l'Icann signe la fin de l'exclusivité de l'alphabet romain

A partir du 16 novembre, l'organisme international en charge de la gestion d'internet acceptera le dépôt de noms de domaine rédigés avec des alphabets arabes, chinois, coréens ou japonais.

Ce vendredi 30 octobre, l'Icann (Internet Corporation for Assigned Names and Numbers) votera la fin de l'exclusivité de l'alphabet romain pour la rédaction des noms de domaine Internet.

Ensuite, à compter du 16 novembre, pourront être enregistrées des adresses web rédigées avec des caractères arabes, chinois, coréens ou japonais. Rod Beckstrom, le P-DG de l'Icann a déclaré que « sur les 1,6 milliard d'utilisateurs dans le monde aujourd'hui, plus de la moitié utilisent des langues dont l'écriture n'est pas en caractères romains ». Il s'agit donc pour l'Icann de démocratiser davantage l'accès à Internet. Les nouveaux noms de domaines devraient entrer en service vers la mi-2010.

« Le plus grand changement technique depuis l'invention du Net »

Selon Peter Dengate Thrush, le président du conseil d'administration de l'Icann, « c'est le plus grand changement technique sur internet depuis son invention il y a 40 ans ». Le projet d'une internationalisation des noms de domaines existe depuis 2000.

Certains experts en sécurité tirent cependant la sonnette d'alarme en expliquant que l'Icann aurait mieux fait de régler les problèmes de sécurité (type "denial of service" ou insertion de fichiers de prise de contrôle distance) qui affectent le système actuel avant de l'élargir à d'autres alphabets. (Eureka Presse)

Par la rédaction, ZDNet France



28/10/2009
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 125 autres membres