Africa teaching

Google déçoit le marché


Google déçoit le marché malgré un bénéfice trimestriel de 1,25 milliard de dollars                                                                                                             

Le moteur de recherche est jugé très sévèrement par les analystes : malrgré un chiffre d'affaires en hausse de 39 % et un bénéfice net en augmentation de 35 % réalisés dans un contexte économique difficile, son cours en Bourse a chuté.                                                                                                                               
Peut mieux faire. Tel est le verdict du marché à l'annonce des résultats trimestriels de Google. Pourtant, beaucoup d'actionnaires seraient heureux d'avoir une société qui réalise un résultat net de 1,25 milliard de dollars, en hausse de 35 % par rapport au deuxième trimestre 2007.

Mais lorsque l'on s'appelle Google, il faut envoyer des signes forts aux investisseurs, surtout dans un contexte économique difficile et après un début d'année inquiétant. Or ce bénéfice est inférieur aux attentes des analystes ; ce qui a eu pour conséquence une chute du cours de la société en Bourse.

Au deuxième trimestre, le chiffre d'affaires du moteur de recherche atteint toutefois 5,37 milliards de dollars, en hausse de 39 %. Ils proviennent à 97 % des revenus publicitaires, tirés des liens sponsorisés et des autres publicités exposés sur les sites de Google et de ses partenaires.

« Nous sommes très contents de ce que nous considérons comme de bons résultats réalisés au cours d'un des trimestres les plus faibles au cours de notre cycle normal », a déclaré Eric Schmidt, le P-DG de la société, lors d'une conférence de presse. « Le trafic et le niveau des revenus se sont maintenus malgré des conditions économiques incertaines », a-t-il souligné.

Impact à venir du rachat de DoubleClick

Selon lui, l'impact du rachat de DoubleClick, définitivement validé en mars dernier, devrait commencer à se faire sentir d'ici peu : Google pourra ainsi renforcer ses revenus dans le domaine de la publicité par bannière, un secteur dans lequel il était peu présent jusqu'à aujourd'hui.

Deux autres événements, au cours du trimestre écoulé, permettent au patron de Google d'envisager l'avenir avec sérénité. D'une part, la signature du partenariat publicitaire avec Yahoo, selon les termes duquel Google peut afficher ses liens sponsorisés dans les résultats de recherche du portail. « Nous pensons que cet accord est un avantage pour l'ensemble de l'industrie, car il permet à Yahoo de rester indépendant », a expliqué Eric Schmidt.

D'autre part, Google a ouvert pour la première fois son outil AdSense à des fournisseurs tiers pour afficher leurs publicités graphiques. Cela permet ainsi aux annonceurs de gérer leurs campagnes avec un seul outil. « C'est très important pour de nombreux annonceurs », a expliqué Sergei Brin, l'un des fondateurs de Google. « Lenovo, par exemple, nous a choisi comme partenaire publicitaire parce que nous sommes compatibles avec d'autres outils de gestion. »

Par Estelle Dumout, ZDNet France



19/07/2008
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 125 autres membres