Africa teaching

Éric Besson annonce un accès internet universel pour tous en 2010

Éric Besson annonce un accès internet universel pour tous en 2010


Retenu par la préparation d'un sommet européen de crise, Nicolas Sarkozy a demandé à Éric Besson de présenter le plan France Numérique 2012. Parmi les principales mesures, un service d'accès internet universel pour moins de 35 euros par mois avant la fin 2010.

Éric Besson a dû endosser le rôle de doublure du président de la République pour présenter son plan France Numérique 2012.

Manifestement embarassé par cette situation, le secrétaire d'État au développement de l'Économie numérique a expliqué à une assistance nombreuse réunie dans la salle d'honneur de l'Élysée que le Président lui avait demandé de le remplacer au pied levé pour lui permettre de préparer un nouveau sommet lié à la crise économique. « Je viens de recomposer ma présentation pour m'inspirer du discours qu'avait prévu le président » s'est-il excusé.

Le plan composé de 154 actions à mettre en oeuvre se structure autour de quatre priorités : permettre à tous les Français d'accéder aux réseaux et services numériques ; développer la production et l'offre de contenus numériques ; accroître et diversifier les usages et les services numériques dans les entreprises, les administrations et chez les particuliers ; et rénover la gouvernance de l'économie numérique.

Fibre optique : 4 millions de connectés en 2010

 Parmi les principales actions dévoilées (le détail sera fourni dans l'après-midi), Éric Besson a confirmé que les fréquences libérées par l'extinction de la télévision analogique seraient mises en vente dès 2009 et que la sous-bande 790-862 MHz sera affectée à l'accès Internet haut débit mobile. « La France sera le premier pays européen à faire ce choix » a-t-il indiqué.

Autre action annoncée : accélerer le développement d'un accès internet pour les Français avec la fourniture d'une prestation d'accès universel à Internet haut débit. Un appel d'offres devrait être lancé dès 2009 auprès d'opérateurs pour lancer le projet, qui doit aboutir à un accès haut débit universel (supérieur à 512 Kbits) pour 100 % des Français avant la fin 2010, à un tarif inférieur à 35 euros par mois (matériel compris).

« Chaque Français, où qu'il habite, bénéficiera ainsi d'un droit à l'accès à internet haut débit opposable à des opérateurs clairement identifiés » a déclaré le secrétaire d'Etat.

Par ailleurs, les décrets d'application sur la politique de développement de la fibre optique seront publiés avant fin 2008 pour accélérer le déploiement, avec l'objectif de quatre millions de foyers connectés au très haut débit en 2010.

Rien n'est joué sur la 4e licence 3 G

Le prochain appel à candidatures pour la quatrième licence 3 G sera lancé au premier trimestre 2009. « Les critères de concurrence favoriseront en particulier des candidats nouveaux entrants ou opérateurs déjà en place qui proposeront de meilleures conditions aux opérateurs mobiles virtuels. Il ne s'agit donc ni d'imposer ni d'exclure un quatrième opérateur », a indiqué Éric Besson.

Sur le dossier sensible de la protection des droits d'auteur sur internet, Éric Besson a annoncé la création d'une mission chargée d'évaluer la création d'un répertoire national des oeuvres numériques protégées « ouvert à tous les titulaires de droit ». Elle devra notamment travailler sur les conditions de sa mise en place et de son fonctionnement.

Par ailleurs, 2009 devrait voir le lancement d'une carte d'identité électronique, qui permettrait notamment de prouver son identité sur internet. « Nous avons souhaité développer un outil d'authentification ultra-sécurisé qui permettra de prouver sans faille son identité sur internet », a déclaré le ministre. « C'est essentiel pour renforcer massivement la confiance dans les transactions électroniques. »

Une carte d'identité électronique

« Nous pourrons les développer pour un grand nombre d'usages officiels, pour des usages médicaux, où l'authentification exacte du client est d'un intérêt vital, et même pour le commerce », a détaillé Éric Besson.

« La carte nationale d'identité électronique à laquelle nous travaillons avec le ministère de l'Intérieur, c'est le premier pas vers de grandes consultations nationales des citoyens : vers une démocratie plus riche de débats, des citoyens impliqués dans la vie de la cité », a-t-il conclu.

Par La rédaction, ZDNet France

 



21/10/2008
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 125 autres membres