Africa teaching

Du Libre pour tous !

Le libre s'adresse à une grande variété de clients :

les particuliers,
les organismes publics,
les entreprises,
les pays moins riches.


Le particulier trouvera dans le logiciel libre une alternative crédible aux solutions propriétaires.

Il y gagnera :

en coûts (une distribution Linux complète coûte un prix modique et les applications sont généralement downloadables gratuitement sur Internet),
en sécurité (Linux est peu sensible au virus et permet la gestion de l'accès au fichiers) et en protection de la vie privée (le code source étant disponible, il est impossible de lui adjoindre des spyware à l'insu du client).
Il pourra par ailleurs choisir d'utiliser un système complètement libre (sous Linux, par exemple) ou un système propriétaire Windows avec des applications libres (OpenOffice pour la bureautique, Gimp pour la retouche d'image, Mozilla pour la messagerie et la navigation Internet, etc).

Les organismes publics y gagnent :

en coûts (le coût d'achat est faible, tandis que la mutualisatiopn des coûts permet de répartir l'investissement entre plusieurs entités)


en pérennité (le fonctionnement informatique de l'administration doit être indépendant des intérêts commerciaux : l'ouverture du code source garantit la continuité du maintien d'un logiciel libre)


en sécurité (les données sont sécurisées ; l'ouverture du code garantit qu'aucune faille n'existe, permettant d'accéder frauduleusement à l'information.


Les entreprises peuvent y trouver une double opportunité :

celle d'exploiter de nouvelles opportunités commerciales en exploitant le logiciel libre (support technique, installation, personnalisation,...)
celle de bénéficier de la concurrence exercée par le Libre sur les éditeurs propriétaires souvent monopoleurs.

Le Libre offre aux pays moins riches une opportunité de développement local de leur industrie informatique. C'est ainsi que le gouvernement chinois a créé Red Flag, une distribution Linux à destination du marché chinois. Les coûts réduits et la possibilité d'adapter le logiciel à des besoins spécifiques permet d'offrir un accès à des ressources informatiques aux populations moins favorisées. Le Simputer est un exemple concret d'utilisation de logiciels libres à des fin de développement durable.

Du Libre pour tout ?


L'offre de solutions basées sur Linux (ou BSD) s'est d'abord développée côté serveur. En particulier, le succès d'Apache, de Bind ou encore de Sendmail a consolidé la position des logiciels libres sur le marché des serveurs Internet. L'utilisation comme serveurs d'applications (Zope, PostgreSQL,...) ou de fichier (Samba) -éventuellement avec des applications propiétaires (SAP, Oracle,...)- se répand de plus en plus.

L'offre manque encore un peu de maturité dans certains domaines comme dans les applications de gestion d'entreprises, domaine dans lequel ERP5, Compierre ou GNUe, quoique prometteurs, ne peuvent pas encore lutter contre les références du marché (SAP, Baan, etc).

Sur les postes clients, de gros efforts ont été consentis en matière d'esthétique et d'ergonomie. Un vaste choix d'applications est proposé : bureautique (OpenOffice, KOffice), navigation (Konqueror, Mozilla, Galeon,...), retouche d'images (Gimp),... Ces applications offrent souvent un niveau de performance comparable aux concurrents propriétaires, pour un prix réduit ou nul.

L'offre en matière de multimédia se développe mais n'a pas atteint la maturité des solutions pour systèmes Wintel ou Mac. Les joueurs resteront sur leur faim, quoique l'offre se développe aussi dans ce domaine.


Source : Viseur R., La dynamique Open Source, 2001



23/06/2008
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 125 autres membres