Africa teaching

Académique: Découvrir le monde des logiciels


Une liste de questions et réponses pour consolider le cours théorique de classe.


87 - Qu'est-ce qu'un logiciel ?

On appelle logiciel tous les programmes qu'un ordinateur peut faire fonctionner. Ainsi, un jeu vidéo est un logiciel, au même titre qu'un traitement de texte, un tableur ou un CD-Rom éducatif.

88 - Que désigne-t-on sous l'appellation de suite bureautique ?
Il s'agit d'un ensemble de logiciels de la même marque, généralement réunis par une interface commune, qui comporte au moins un tableur, un traitement de texte et un gestionnaire de base de données, auxquels s'ajoute souvent un logiciel graphique.

89 - A quoi ressemble concrètement un logiciel ?
Qu'il soit stocké sur un CD-Rom, dans une carte mémoire ou un fichier enregistré sur un disque dur, un logiciel se présente sous la forme d'une série de nombres. Ce sont des instructions pour le processeur, rédigées en langage machine.

90 - Qu'est-ce qu'un fichier DLL ?
DLL est le sigle de Dynamic Link Library (bibliothèque de liens dynamiques). C'est un ensemble de fonctions nécessaires au fonctionnement d'un ou plusieurs logiciels. Un même logiciel peut faire appel à plusieurs DLL. Et inversement, un même DLL peut être utilisé par différents logiciels. La preuve : si une DLL manque, certains programmes plantent !

91 - Si un fichier porte comme extension .PDF, de quoi s'agit-il ?
Sigle de Portable Document Format , ce format de fichier a pour particularité de se présenter à l'identique à l'écran et sur papier, et d'être peu gourmand en mémoire vive bien qu'il contienne la forme complète d'un document original, y compris ses polices de caractères et ses images. Conçu par Adobe pour son logiciel Acrobat, ce format connaît un énorme succès sur Internet. Pour lire un fichier PDF, il suffit du petit programme gratuit Acrobat Reader.

92 - Un PC équipé uniquement de Windows, donc sans aucun autre logiciel, permet-il de taper des textes ?
Oui. Windows contient deux utilitaires pour écrire et enregistrer des textes. Wordpad, qui ressemble à une version simplifiée de Word, le plus pratique. L'autre est le bloc-notes, mais il est très rudimentaire.

93 - A quoi sert l'option Exécuter... placée dans le menu Démarrer ?
Elle ouvre une petite fenêtre affichant une ligne de saisie. On y tape directement le nom d'un programme ou d'un utilitaire de Windows. Par exemple en tapant wordpad , puis la touche Entrée, Windows active le logiciel Wordpad.

94 - Qu'est-ce que le langage machine ?
L'ensemble des instructions de base que comprend un processeur forme son vocabulaire, appelé langage machine. D'un point de vue physique, le processeur est un circuit électronique qui traite des impulsions électriques appliquées à certains de ses connecteurs (on parle aussi de pattes du processeur). Il y répond en créant d'autres impulsions électriques qu'il transmet au monde extérieur en les appliquant à certaines de ses pattes. D'un point de vue logique, le processeur traite ces impulsions électriques comme des nombres codés en binaire. Ainsi, sur une patte précise, l'absence d'impulsion électrique est traitée comme étant le chiffre 0 alors que la présence d'une impulsion électrique équivaut au chiffre 1. En groupant par paquets les 0 et 1 transmis pas les connecteurs, le processeur reconstitue des nombres.
La façon dont les transistors sont arrangés dans la puce a été conçue de façon que le processeur applique certains traitements aux impulsions électriques qu'il reçoit. Comme il ne peut recevoir que des nombres, chacun des traitements qu'il sait réaliser est désigné par un nombre unique. On appelle aussi ce nombre instruction et l'ensemble des instructions reconnues par un processeur forme son langage machine.

95 - Comment écrit-on un logiciel ?
Comme le langage machine est constitué de nombres, les premiers programmeurs concevaient leurs logiciels en écrivant des séries de nombres. Cela posait deux problèmes. Tout d'abord, il fallait connaître la liste de toutes les commandes du processeur et leur équivalent numérique. Ensuite, relire un programme était très complexe : il fallait raisonner à l'envers, c'est-à-dire en reconstituant les commandes à partir des chiffres.
Les programmeurs ont donc rapidement compris qu'il était impossible d'écrire et de faire évoluer des programmes complexes de cette manière. Il fallait trouver un moyen de décrire les programmes sous une forme que l'esprit humain puisse facilement appréhender. Ainsi sont nés les langages de programmation.

96 - Qu'est-ce qu'un langage de programmation ?
C'est un ensemble réduit de mots (ou instructions) et de règles que l'on utilise pour décrire ce que doit faire un programme. Certains langages, comme le Basic, sont très proches du langage humain : sa syntaxe contient des mots anglais (IF, NEXT, THEN...). Un programme écrit en Basic se présente comme une suite d'instructions décrivant pas à pas ce que doit faire le programme.
Pour peu que l'on connaisse les règles du langage, il suffit de lire son code source pour comprendre ce qu'il fait. Mais le processeur ne comprend pas, lui, les règles des langages de programmation. Lorsqu'on a fini de rédiger le code source d'un programme, on utilise, pour le faire fonctionner, un logiciel de traduction appelé compilateur.

97 - Qu'appelle-t-on code source d'un programme ?
C'est la liste de toutes les instructions nécessaires pour faire fonctionner le programme. Ces instructions sont rédigées selon des règles précises, spécifiques au langage de programmation choisi par le ou les concepteur(s) du programme.
Chaque langage de programmation (ci-contre du Basic, du Pascal puis du C) a une syntaxe et une grammaire.

98 - Qu'est-ce qu'un compilateur ?
C'est un logiciel qui va traduire l'ensemble du code source du programme en langage machine. Cela revient à prendre chaque instruction du code source et à la convertir en son équivalent en instruction du langage machine du processeur. Comme les instructions de base du processeur sont très simples, la traduction d'une instruction du code source peut donner lieu à plusieurs instructions à la suite en langage machine.

99 - Quels langages de programmation sont les plus courants ?
Le Basic, intégré notamment aux logiciels Word et Excel, est très répandu. Les langages C, C++ et Pascal sont également très utilisés. Enfin, Java, apparu plus récemment, est aujourd'hui utilisé pour la conception de logiciels échangeant des informations via Internet.

100 - Le système d'exploitation est-il un logiciel ?
Oui, mais il a une particularité : c'est le seul qui puisse modifier le cours des traitements du processeur. Il utilise cette spécificité pour désigner quel logiciel le processeur va faire fonctionner. Le système d'exploitation fournit également aux logiciels des fonctions prêtes à l'emploi.
Ainsi, Windows propose des fonctions pour gérer l'affichage des menus, jouer de la musique, etc. Quand un logiciel doit afficher une fenêtre, il demande à Windows de la dessiner. Si ce n'était pas le cas, chaque logiciel devrait savoir comment afficher une icône, etc., ce qui augmenterait les risques de bugs et la taille des programmes.

101 - Qu'est-ce que le mode sans échec ?
C'est un mode particulier de Windows, disons une version minimale, qui ne charge qu'un nombre limité de pilotes de matériel afin que l'on puisse dépanner le système.

102 - Peut-on remplacer Windows par d'autres systèmes d'exploitation ?
Oui. D'abord, sous réserve que le PC ait les caractéristiques adéquates (processeur, mémoire vive, etc.), il est possible de changer de version de Windows. En effet, bien qu'appartenant à la même famille, Windows 95 n'a plus vraiment grand rapport avec Windows XP. Ensuite, un PC peut aussi accueillir d'autres systèmes tels que Linux ou OS/2 d'IBM. Les nostalgiques peuvent même s'amuser à réinstaller MS-Dos !

103 - Pourquoi dit-on que Windows est multitâche ?
Le mot tâche vient de l'anglais task qui signifie tâche ou fonction. Le terme multitâche s'applique aux systèmes d'exploitation dont fait partie Windows. Concrètement, pour l'utilisateur il s'agit de la possibilité de faire fonctionner plusieurs logiciels en même temps. Par exemple, il est possible de rédiger une lettre avec un traitement de texte, tout en téléchargeant un fichier via Internet et tout en écoutant un CD audio lu par le lecteur de CD du micro. Mais Windows effectue d'autres tâches invisibles dont on peut afficher la liste en effectuant la combinaison de touches Ctrl, Alt et Suppr.

104 - Y a-t-il de vraies différences entre les versions de Windows ?
Oui. Windows 95 a été une refonte totale par rapport à Windows 3.1 autant en termes de présentation de l'interface graphique que du fonctionnement. Les versions 98 et Millennium qui ont succédé à Windows 95 n'ont été que des évolutions. La deuxième vraie refonte date du récent Windows XP. Il faut aussi citer l'autre famille Windows, dite professionnelle, de la série NT qui est différente par l'aspect et le fonctionnement de la version " familiale ".

105 - Que signifie XP dans Windows XP ?
XP est un raccourci à l'américaine pour " expérience ". Rappelons que Windows XP est le dernier système d'exploitation de Microsoft. Il existe en deux versions : une appelée Edition familiale ; l'autre Edition professionnelle. Les deux s'inspirent de Windows 2000.

106 - Le passage à Windows XP pose-t-il des problèmes avec les matériels périphériques ?
C'est hélas parfois le cas. Avant d'installer Windows XP, il est conseillé de vérifier sur les sites Web des constructeurs qu'ils proposent des pilotes de matériels adaptés à XP.

107 - Pourquoi créer une disquette de démarrage ?
La disquette de démarrage est l'un des derniers recours pour faire fonctionner un PC lorsque le système d'exploitation Windows n'arrive plus à s'activer. Dans ce cas, il faut insérer la disquette dans le lecteur puis redémarrer le micro. A la place du bureau de Windows, apparaît un écran à partir duquel il est possible de taper des commandes au clavier et, le cas échéant, de réinstaller Windows. Mais encore faut-il avoir pris la précaution de créer la disquette de démarrage au préalable. Cette opération s'effectue depuis Windows.

108 - Qu'est-ce que Linux ?
Linux est un système d'exploitation. Contrairement à Windows ou Mac OS, Linux est un logiciel libre. Malgré ses nombreuses évolutions, Linux est encore un peu complexe pour les débutants.

109 - Qu'est-ce qu'un logiciel libre ?
C'est un logiciel dont le code source est public. La plupart des éditeurs de logiciels gardent jalousement le code source de leurs logiciels. Les concepteurs de logiciels libres, au contraire, les diffusent. Ainsi, tout le monde, à condition de disposer des connaissances et du compilateur adéquats, peut télécharger le code source d'un programme, le modifier et, ensuite, le diffuser à son tour pour en faire profiter les autres.

110 - Pourquoi un logiciel pour Mac ne fonctionne-t-il pas sur un PC ?
Parce qu'un logiciel pour Mac est composé d'instructions en langage machine pour le processeur des Mac, appelé PowerPC. Ce langage machine est très différent de celui des processeurs Pentium ou Athlon qui équipent un PC. Il est donc impossible pour un PC de faire fonctionner un programme écrit pour Mac.

111 - Alors, pourquoi certains Mac font-ils fonctionner les logiciels PC ?
Car ils sont équipés d'un "émulateur" (simulateur de fonctionnement), qui traduit en langage machine PowerPC les programmes écrits pour PC.

112 - Qu'est-ce qu'un bug ?
On parle de bug quand un programme ne se comporte pas comme il le devrait. Comme le processeur exécute à la lettre les instructions qui composent le programme, la responsabilité du bug revient au concepteur du logiciel, qui a commis une erreur en écrivant le programme.
Un bug peut se traduire de multiples façons, depuis le fameux écran bleu de Windows jusqu'au blocage du pointeur de la souris sur l'écran en passant par la fenêtre d'un programme qui ne répond plus.

113 - Pourquoi y a-t-il presque toujours des bugs dans les logiciels ?
Parce qu'écrire un logiciel est un exercice extrêmement complexe : il faut que le concepteur du programme prévoie tous les cas de figure possibles, même ceux qui, a priori, ne doivent pas se produire. Par exemple, pour un logiciel de navigation sur Internet, que faire si le site Web envoie des informations totalement incohérentes, c'est-à-dire qui ne forment pas une page Web ?
Si le programmeur n'a pas écrit d'instruction pour traiter (ou ignorer) les données incohérentes, le programme va adopter un comportement non prévu.... et c'est le bug.

114 - Qu'est-ce qu'un virus et un cheval de Troie ?
Un virus est un logiciel qui s'installe à votre insu dans votre micro et " infecte " certains programmes afin d'en perturber le fonctionnement. Certains détruisent les fichiers, d'autres empêchent carrément l'ordinateur de fonctionner. La dernière génération de virus, les vers, contaminent les mesageries en se transmettant sur Internet via les logiciels de messagerie. Les chevaux de Troie sont des logiciels " espions " qui peuvent transmettre, via Internet, des données confidentielles (par exemple ce que vous tapez sur le clavier).

115 - Il arrive souvent que la nouvelle version d'un logiciel ou d'un navigateur censée améliorer la précédente présente des défauts. Pourquoi ?
Il est quasi impossible de détecter toutes les erreurs d'un programme aussi complexe qu'un navigateur. De plus, l'accélération du cycle de vente des produits raccourcit d'autant la période consacrée à leur développement, et surtout aux vérifications nécessaires. En réalité, les éditeurs finissent leurs logiciels chez vous ! C'est vous qui leur indiquez les malfaçons qui sont ensuite corrigées par le biais de patchs ou... de nouvelles mises à jour.

116 - Vous travaillez avec un logiciel (pour Windows) quand brusquement l'ordinateur se bloque. Que faire pour le débloquer ?
Le procédé le plus courant consiste à appuyer simultanément sur les touches Ctrl, Alt et Suppr du clavier. Normalement, une fenêtre doit apparaître affichant les noms de tous les programmes actifs sur le PC à ce moment. Parmi eux, figure le nom du logiciel que vous utilisiez, suivi de la mention "Pas de réponse". Ce programme est sans doute à l'origine du blocage. Reste à cliquer sur son nom puis sur le bouton Fin de tâche . Le PC redevient opérationnel. Précisons que cette procédure ne fonctionne pas toujours. Il arrive parfois que l'on ne puisse pas débloquer la situation de cette façon.

117 - Qu'est-ce qu'un pilote ?
C'est un logiciel qui transforme les commandes que lui passe le système d'exploitation en instructions que va exécuter le matériel périphérique.

118 - Pourquoi faut-il un pilote pour chaque périphérique ?
Chaque périphérique est équipé de circuits électroniques répondant à des instructions différentes. Prenons le cas de la carte graphique. Un logiciel doit afficher une fenêtre. Il passe au système d'exploitation une commande "dessine une fenêtre" . Le système va alors dessiner la fenêtre à l'écran en passant des instructions au processeur de la carte graphique. Mais tous les processeurs graphiques ne reconnaissent pas les mêmes ordres.
Comme le système ne peut connaître les langages de tous les processeurs, on utilise une ruse : les concepteurs de système définissent les commandes graphiques de base. Charge aux constructeurs de cartes d'écrire un pilote qui traduit chaque commande de base du système d'exploitation en instructions compréhensibles par le processeur de leur carte graphique.

119 - Comment un logiciel sait-il que vous avez cliqué sur un bouton de la souris ?
C'est le pilote de la souris qui détecte l'intervention de l'utilisateur : l'appui sur le bouton se traduit par la création d'un courant électrique dans la souris. Son processeur envoie alors un signal au pilote afin de lui indiquer quel bouton a été pressé. Le pilote prévient à son tour le système d'exploitation de l'événement qui vient de se produire.
Ce dernier détermine quel logiciel cela concerne (il s'agit de celui qui gère la fenêtre au-dessus de laquelle se trouve le pointeur de la souris). Le mécanisme est analogue quand on presse une touche du clavier.

120 - Comment Windows discute-t-il avec les logiciels ?
Pour chaque logiciel en fonctionnement, Windows réserve une partie de la mémoire vive. Quand il veut passer une information à un logiciel, il l'écrit dans cette zone de mémoire. Le logiciel, lui, vérifie régulièrement si quelque chose se trouve dans cette zone de mémoire et, si c'est le cas, lit et traite cette information.

121 - A quoi sert le registre de Windows ?
Il s'agit d'un ensemble de fichiers contenant des paramètres vitaux du système d'exploitation et des logiciels installés. En cours de fonctionnement, Windows (et les logiciels) fait appel au registre afin de savoir comment se comporter face à tel ou tel événement. Voici un exemple de souci résolu grâce au registre : à la suite de l'installation d'un logiciel et sans qu'on puisse en déterminer la cause, la fonction Rechercher de Windows a disparu corps et biens du menu Démarrer. Il a suffi de procéder à quelques modifications dans le registre pour réactiver cette fonction.

122 - Est-ce vraiment Windows qui équipe les assistants personnels Pocket PC ?
Non. Pocket PC 2002, le système d'exploitation des assistants personnels créé par Microsoft, est une version allégée de Windows. Mais on y retrouve les mêmes principes de fonctionnement et il lui ressemble beaucoup (icônes, menu démarrer, etc.). Il contient des logiciels semblables, comme Pocket Word ou Pocket Excel qui sont, eux aussi, des versions allégées des logiciels Word et Excel.

123 - Qu'est-ce qu'une interface graphique ?
Les premiers micro-ordinateurs étaient équipés de cartes graphiques très simples, capables d'afficher seulement des caractères (chiffres, lettres, etc.). Comme sur un Minitel, on donnait des ordres aux logiciels en frappant des séries de touches sur le clavier. L'utilisation d'un ordinateur nécessitait de retenir des dizaines de séquences de touches !
Pour la simplifier, des ingénieurs ont inventé l'interface graphique. Avec ce système, rendu possible par l'apparition de cartes graphiques plus évoluées, l'utilisateur contrôle le fonctionnement des programmes en cliquant à l'aide de la souris sur des boutons ou des menus dessinés à l'écran. Ainsi, il n'est plus nécessaire de retenir de séquences de touches pour faire fonctionner les logiciels.
En 1984, le monde découvre l'interface graphique et la souris sur Macintosh (ci-dessus). Menus, fenêtres... tout était là. Sur PC, quelle tristesse et quelle galère. A droite, voici un exemple d'affichage (avec MS-Dos)... Ça ne donne pas envie.

124 - Les logiciels de graphisme traitent des images "bitmap" ou vectorielles, parfois les deux. Quelles sont les différences ?
Une image bitmap est formée de points monochromes ou couleur, par exemple une photo de 400 points x 300 points en milliers de couleurs. Lorsqu'on zoome sur ce type d'images, les points grossissent. Un dessin vectoriel est constitué par des droites et des courbes définies mathématiquement. Ils ne sont pas grossis lorsqu'on opère un agrandissement et il est possible de déformer les traits à la manière d'un élastique.

 5 - Internet : Gros plan sur le réseau mondial


125 - Internet, qu'est-ce que c'est ?
Le mot "Internet" est formé du préfixe latin inter, qui signifie " entre " et du nom net (réseau, en anglais). Internet est donc une entité qui se situe entre les réseaux informatiques. Parfois surnommé "le réseau des réseaux", son rôle est de relier entre eux de multiples réseaux informatiques et de leur permettre de communiquer les uns avec les autres.
Pour y parvenir, Internet définit un ensemble de normes techniques et de règles, appelées "protocoles" . Un réseau doit s'y conformer pour faire partie d'Internet.A noter qu'Internet est un nom propre ; dire " l'Internet " , comme c'est parfois le cas, constitue un abus de langage.

126 - Qu'est-ce qu'un réseau ?
En informatique, le terme "réseau" désigne un ensemble d'ordinateurs reliés entre eux et capables de s'échanger des données. On en distingue deux types : les réseaux locaux (LAN, pour Local Area Network ) et les réseaux distants (Wan, pour Wide Area Network ). Tous les ordinateurs d'un réseau local sont proches les uns des autres (par exemple dans un même bâtiment). A l'inverse, les micros membres d'un réseau distant peuvent se trouver à plusieurs milliers de kilomètres les uns des autres.

127 - Pourquoi qualifie-t-on Internet de "toile d'araignée" (Web) ?
Cette notion est purement une vue de l'esprit. Sur le plan physique, Internet utilise un gigantesque ensemble de câbles qui quadrillent la Terre entière, traversant même les océans (des satellites prennent parfois le relais des câbles pour véhiculer les données). Ce quadrillage est souvent représenté comme une toile d'araignée, d'où le nom de Web (toile d'araignée en anglais), mais en réalité il est évidemment totalement anarchique et ne présente aucune forme particulière.

128 - Comment cheminent les données informatiques sur Internet ?
Un flux de données circule toujours d'un point de départ vers une destination. Il emprunte les câbles qui constituent l'épine dorsale d'Internet (le backbone , en anglais). Lorsqu'un micro envoie des données à un autre, elles sont d'abord tronçonnées en plusieurs morceaux, appelés paquets. Chaque paquet voyage séparément et ne retrouve ses frères qu'arrivé à destination.
Afin d'être sûrs qu'ils ne se perdront pas en route, des milliers d'ordinateurs spéciaux, appelés routeurs (de l'anglais to route , diriger), se chargent de mettre les paquets sur la bonne voie pendant leur voyage. Une fois tous les paquets arrivés à destination, ils sont rassemblés pour reformer les données initiales.

129 - Qu'est-ce qu'un freeware ?
C'est un logiciel gratuit ( free veut dire gratuit ou libre), souvent écrit par des particuliers qui désirent mettre leur création à la disposition de tout le monde.

130 - Qu'est-ce qu'un shareware ?
C'est un logiciel payant, mais que l'on peut essayer gratuitement. En général, l'essai se fait sur une période de temps limitée (30 jours, par exemple). Ensuite, pour continuer à utiliser le programme, il faut payer son auteur.

131 - Qu'est-ce qu'une adresse IP ?
Pour reprendre une analogie courante, il s'agit de l'adresse d'un ordinateur sur le réseau. Concrètement, une adresse IP est une suite de quatre nombres compris entre 0 et 255, séparés par des points. Unique (il ne peut exister deux adresses IP identiques), elle permet d'identifier un ordinateur sur le réseau. Chaque ordinateur connecté à Internet possède donc sa propre adresse IP. C'est grâce à cette unicité que les routeurs peuvent déterminer l'itinéraire des paquets de données.
Les quatre nombres composant l'adresse IP ne sont pas déterminés au hasard : ils codent notamment le type de réseau auquel appartiennent l'ordinateur, le numéro du réseau dans sa région d'origine, et le numéro de l'ordinateur concerné au sein de son réseau. Certains ordinateurs ont une adresse IP fixe (elle leur est attribuée une fois pour toutes et ne change jamais), d'autres ont une adresse IP dynamique, c'est-à-dire susceptible de changer à chaque fois que l'ordinateur se connecte à Internet. C'est le cas pour les abonnés "ordinaires" à Internet.

132 - Quel est le rôle exact d'un FAI ?
Le FAI , ou fournisseur d'accès à Internet, est un prestataire de services qui permet à ses clients de se connecter à Internet. Ses ordinateurs sont directement connectés au backbone d'Internet et font office de relais entre le réseau et les internautes. La fonction première du FAI est donc de fournir à l'internaute une adresse IP qui sera valide le temps de sa connexion. Mais il propose également d'autres services, notamment une boîte aux lettres électronique, grâce à laquelle l'internaute peut envoyer et recevoir des e-mails ; un espace sur lequel l'internaute peut créer son site Web personnel ; l'accès aux forums de discussion (newsgroups).

133 - Pourquoi Internet utilise-t-il les lignes téléphoniques ?
Parce que (presque) tout le monde a le téléphone ! De plus, le cuivre qui compose les câbles téléphoniques étant un métal conducteur, il véhicule aisément les données informatiques (qui ne sont, finalement, que des signaux électriques). Les lignes téléphoniques représentent donc le moyen idéal pour transporter des données entre l'internaute et son FAI.

134 - Quelle est la différence entre un modem V92 et un V90 ?
La vitesse théorique en voie descendante (depuis Internet vers chez vous) reste la même (56 000 bit/s), mais la vitesse en voie montante (depuis chez vous vers Internet) passe de 33 600 bit/s à 48 000 bit/s. Rien de bien fabuleux donc, puisque la voie descendante reste la plus utilisée. Avec cette norme, il est aussi possible de prendre un appel téléphonique sans se déconnecter.

135 - Existe-t-il d'autres moyens de transport des données que les lignes téléphoniques ?
Tout réseau susceptible de transporter un signal électrique est adapté au transport des données informatiques : le réseau téléphonique, donc, mais aussi la fibre optique, les ondes radio et satellite... EDF et d'autres compagnies d'électricité expérimentent même une solution utilisant directement... le réseau électrique.

136 - Y a-t-il des réseaux plus rapides que d'autres ?
L'inconvénient du réseau téléphonique est son faible débit. D'autres solutions existent, dites à haut débit, qui permettent de se libérer de cette limite. La plus prometteuse (pour l'instant !) est l'ADSL, ou Asymmetric Digital Subscriber Line , qui permet de multiplier par dix la vitesse de transmission des données, tout en continuant d'utiliser les câbles téléphoniques classiques. Deux autres solutions existent pour les particuliers, le câble et le satellite (encore expérimental).

137 - Est-il vrai que le haut débit augmente les risques de piratage ?
Oui, car les abonnés au haut débit, n'étant pas soumis à un forfait horaire, restent connectés longtemps, voire en permanence. Ce qui laisse le temps aux pirates de s'introduire sur leur micro. La meilleure parade : installer un logiciel firewall.

138 - A quoi sert l'Active Desktop ?
Il s'agit d'une option d'affichage de Windows. Une fois qu'elle est activée, on a la possibilité de placer des pages Web sur le bureau de Windows. Si ces pages Web contiennent des liens (vers d'autres pages, des programmes ou des dossiers, par exemple), un simple clic suffit à les ouvrir.

139 - Comment fonctionne un site Web ?
Un site Web est un ensemble de fichiers que le site envoie à travers le réseau aux internautes qui en font la demande. Lorsqu'un internaute souhaite afficher un site Web (en tapant son adresse ou en cliquant sur un hyperlien), son navigateur demande à l'ordinateur qui héberge ce site de lui envoyer le fichier correspondant. En jargon informaticien, le navigateur est appelé le client et l'ordinateur distant, le serveur.

140 - Qu'est-ce qu'un hyperlien ?
Synonyme de "lien hypertexte" , ce terme désigne un mot, un groupe de mots ou une image sur lesquels l'internaute peut cliquer. Ce clic déclenche alors l'affichage d'une nouvelle page dans le navigateur.

141 - A quoi servent les "plug-in" des navigateurs ?
De plus en plus de sites Web contiennent des animations, séquences vidéo ou musiques... que les navigateurs sont incapables d'afficher sans l'aide de plug-in. Ce sont des petits programmes qui se greffent au navigateur pour lui permettre d'exploiter ces données multimédias. Les plus connus sont RealVideo, QuickTime, Windows Media Player et Acrobat.

142 - Pourquoi certains sites sont-ils parfois inaccessibles ?
L'une des premières raisons est l'encombrement du réseau. Plus le trafic est intense, plus les paquets de données peuvent mettre du temps pour circuler d'un point à un autre ; si le temps de trajet dépasse une certaine limite, le navigateur considère le paquet comme perdu, et déclare le site inaccessible. Un site peut aussi être provisoirement fermé pour cause de maintenance ou de mise à jour. Enfin, comme tout ordinateur, il arrive aussi que le serveur hébergeant le site plante !

143 - Qu'est-ce qu'un protocole ?
Sur le Net, tout est affaire de normes auxquelles les clients et les serveurs se conforment. Ces normes ou protocoles sont autant de langages communs entre les ordinateurs du réseau. Il existe ainsi un protocole pour le transfert des pages Web (HTTP, pour HyperText Transfer Protocol ) et d'autres régissant l'envoi d'e-mails (SMTP, Simple Mail Transfer Protocol ), leur réception (POP3, Post Office Protocol version 3 ), ou encore les newsgroups (NNTP, Network News Transfer Protocol ).

144 - Que signifie HTML ?
HyperText Markup Language (langage de balisage hypertexte). Ce sigle désigne un langage informatique que les auteurs de sites utilisent pour créer leurs pages. Il ne s'agit pas d'un langage de programmation, mais d'un ensemble de balises qui indiquent la mise en forme du texte. Ces balises sont des mots-clés prédéfinis qui servent, par exemple, à mettre un paragraphe en gras, à insérer une image ou à créer un lien hypertexte.

145 - Web, messagerie, news... Quelle est la différence ?
Web, diminutif de World Wide Web (toile d'araignée mondiale), était à l'origine le surnom de tout Internet. Aujourd'hui, il ne désigne plus que l'ensemble des sites pour le différencier des services : la messagerie (courrier électronique), la messagerie instantanée ou chat et les forums de discussion ou Newsgroups. Tous ces services utilisent des protocoles différents et sont en général hébergés sur des serveurs différents.

146 - Comment créer votre site Webpersonnel ?
D'abord, il faut trouver un hébergeur (par exemple votre fournisseur d'accès) qui mettra à votre disposition une partie d'un de ses disques durs pour y stocker vos pages. Il faut ensuite un logiciel d'édition de pages HTML (la plupart ne nécessitent pas de connaître le HTML) et un logiciel de retouche photo pour adapter celles à mettre sur le site. Et, enfin, un logiciel de FTP pour envoyer vos pages sur le serveur de votre hébergeur. Certains d'entre eux proposent également des outils pour créer rapidement un site simple, directement en ligne.

147 - Qu'est-ce que la "Netiquette " ?
Il s'agit d'un ensemble de règles de bonne conduite à tenir sur Internet. Elles concernent l'utilisation de la messagerie, des newsgroups, etc., et interdisent, notamment, le spamming (envoi en masse de courriels non sollicités).

148 - Qui contrôle Internet ?
En théorie, personne ! En réalité, cependant, les câbles appartiennent à des sociétés privées, qui les louent aux opérateurs de télécommunications, ce qui leur confère un certain pouvoir de fait. Il existe aussi des autorités régulatrices, telles l'Internet Society, qui fixe les normes techniques ; l'Internet Engineering Task Force, qui travaille à l'avenir du Net ; ou encore le World Wide Web Consortium (W3C), qui définit les standards logiciels. Enfin, chaque état impose son propre degré de contrôle à l'utilisation d'Internet au sein de ses frontières.

149 - Peut-on utiliser les caractères accentués dans les adresses des sites Web ?
Non. Pour coder les adresses Web et les adresses de courrier électronique, le réseau Internet utilise un alphabet romain international qui n'inclut pas les lettres accentuées.

150 - Qu'est-ce qu'un proxy ?
C'est un logiciel installé sur un serveur qui s'intercale entre votre ordinateur et le réseau Internet. Généralement administré par le fournisseur d'accès, le proxy stocke les pages Web et les fichiers les plus demandés afin de les restituer plus rapidement.

151 - Qu'est-ce qu'un nom de domaine ?
C'est l'adresse textuelle d'un serveur Web, de fichiers ou de messagerie. Un nom de domaine se compose du nom proprement dit (une suite de caractères) et d'un suffixe indiquant la zone de nommage (.fr pour France,.it pour Italie,.com pour les sites commerciaux américains, etc.).

152 - Quelle est la différence entre un annuaire et un moteur de recherche ?
Les annuaires comme Yahoo! recensent des sites préalablement sélectionnés, présentés avec un court descriptif qui sert pour les recherches. Les moteurs, eux, scrutent le Web à l'aide de robots logiciels et stockent les références aux pages visitées en liaison avec des mots-clés qu'elles contiennent (Google, AltaVista, Hotbot...).

153 - A quoi sert un métamoteur ?
C'est un moteur de recherche grâce auquel vous pouvez interroger en même temps plusieurs moteurs de recherche.

154 - Pourquoi l'affichage des pages Web est-il parfois si lent ?
Sur le réseau Internet, les informations circulent par blocs, en empruntant des chemins comportant de nombreux relais, sans garantie de délai de transmission. Les sources de ralentissement des transmissions sont nombreuses : par exemple chez votre fournisseur d'accès, sur les serveurs relais ou sur le serveur Web qui héberge le site que vous consultez.

155 - Est-il possible de surfer sur plusieurs sites Web en même temps ?
Oui. Il suffit d'ouvrir une nouvelle fenêtre dans votre logiciel de navigation, en double-cliquant par exemple à nouveau sur son icône sur le bureau. Avec Internet Explorer, vous pouvez également ouvrir une fenêtre en cliquant sur Fichier , puis en choisissant l'option Nouvelle fenêtre . Pour basculer ensuite d'une fenêtre à l'autre, il suffit de cliquer sur le bouton correspondant dans la barre des tâches de Windows en bas de l'écran.

156 - Qui peut déposer un nom de domaine ?
Cela dépend de la zone de nommage et du suffixe. Le dépôt d'un nom de domaine dans la zone ".com" ou ".net " est ainsi accessible à tous. Dans la zone française, l'extension ".fr " est réservée aux sociétés et aux personnes morales ou physiques titulaires d'une marque enregistrée à l'INPI. Les particuliers, eux, ont accès aux extensions ".nom.fr" et ".com.fr" . Le dépôt s'effectue par l'intermédiaire d'un prestataire Internet conventionné.

157 - Peut-on vérifier qu'un courriel (e-mail) a bien été reçu ?
Avec la plupart des logiciels de messagerie, il est possible d'activer la fonction d'accusé de réception, qui se déclenche à la délivrance du message, à sa lecture ou aux deux. Tous les serveurs de messagerie n'acceptent pas cette fonction.

158 - Qu'est-ce qu'une applet Java ?
C'est un petit programme (c'est-à-dire un logiciel) écrit dans le langage Java utilisé par les navigateurs Internet. Les sites Web utilisent les applets Java pour améliorer la présentation, pour sécuriser les échanges de données ou encore pour les jeux. Le langage Java présente l'avantage d'être compatible avec tous les micros, quelle que soit la version du navigateur. Les applets sont de plus très rapides à télécharger.

159 - Que signifie le préfixe ftp:// qui figure devant certains noms de fichiers que l'on télécharge ?
FTP est l'acronyme de File Transfer Protocol ou, en français, Protocole de transfert de fichiers. La présence de ce préfixe signifie que le téléchargement du fichier est piloté par le serveur à l'aide de ce protocole, et non avec le protocole http utilisé pour l'affichage des pages Web.

160 - De quoi a-t-on besoin pour jouer à plusieurs sur Internet ?
Il vous faut un abonnement chez un fournisseur d'accès à Internet, un modem à 56 kbit/s ou une connexion à haut débit (par câble ou ADSL), un logiciel de messagerie (Outlook Express, Netscape Communicator) ou de dialogue en direct (ICA, Yahoo! Messenger, etc.). Et, bien sûr, un jeu proposant un mode multijoueur (multiplayer pour les titres anglo-saxons). L'un des joueurs doit accepter que son ordinateur fasse office de serveur. Il doit ensuite communiquer à ses partenaires son adresse IP en utilisant son logiciel de messagerie instantanée. Une fois que tous les joueurs connaissent son adresse IP, il lui suffit de lancer le jeu, en n'oubliant pas de cliquer, dans le menu principal, sur l'option Multijoueur et de paramétrer la partie (type de carte, niveau de difficulté, etc.).

161 - En cas d'impasse dans un jeu, où trouver une aide, ou même la solution ?
Dans la plupart des cas, vous trouverez de nombreuses indications sur le site Web de l'éditeur du jeu. Une fois connecté sur le site, allez à la rubrique généralement nommée Soluces ou Trucs et Astuces .
Les joueurs trouveront également une aide précieuse sur les sites Web spécialisés comme Jeux Vidéo , Overgame , Game Spot et Game Kult . Enfin, les jeux les plus pratiqués disposent souvent de sites créés par leurs fans.

162 - Qu'est-ce que la téléphonie mobile de 3e génération ?
On désigne généralement par ce terme le futur réseau à la norme UMTS (Universal Mobile Telecommunications System). Celle-ci permettra de recevoir des données multimédias (véritables pages Web, extraits vidéo, etc.) sur un téléphone mobile grâce à une grande vitesse de transmission. Mais ce système ne sera pas opérationnel avant 2003 ou 2004.

163 - Qu'est-ce-que le format Divx ?
Ce format est à la vidéo ce que le MP3 est au son : un système de compression efficace qui permet de réduire d'un facteur de 8 à 12 la taille d'un film enregistré sur cassette ou DVD. Grâce à cette compression, il peut être gravé sur CD et même téléchargé par Internet... Et les fanatiques ne s'en privent pas, même s'il leur faut parfois compter plusieurs jours avec une connexion à haut débit pour télécharger tous les composants d'un film DivX! La qualité de l'image est égale, voire supérieure, à celle qu'on obtient d'une cassette VHS et le son est rendu au format MP3 stéréo (on perd en effet le son Surround 5.1 en route). Pour pouvoir regarder des films DivX sur un moniteur, il faut installer le codec (codeur-décodeur) du même nom, téléchargeable sur de nombreux sites Internet.

164 - Est-il légal de télécharger des fichiers MP3 avec des programmes d'échange (Audiogalaxy, KaZaA, eDonkey, etc.) ?
Seulement s'il s'agit d'Oeuvres libres de droits, non concernées par les lois nationales ou internationales de protection des droits d'auteur. En effet, la copie privée d'oeuvres musicales est autorisée en Europe, mais le téléchargement n'entre pas dans ce cadre : la personne qui a mis en ligne un morceau protégé est fautive car elle est considérée comme diffuseur.

165 - Que faut-il pour regarder des DVD sur l'écran de son ordi ?
Il suffit d'un lecteur de DVD-Rom et d'un logiciel de lecture de DVD. Mais si vous souhaitez profiter du son spatialisé, vous aurez besoin d'une carte son compatible 5.1 et d'un kit de six enceintes avec soit un ampli intégré, soit un ampli audio-vidéo externe.

Du courage pour la lecture.



11/11/2009
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 125 autres membres